Développement durable publié le 11 mai

132 000 plantes made in Cergy-Pontoise

serre, plantes annuelles, fleurs, centre de production végétale, Cergy-Pontoise
Les plantes annuelles du Centre de production végétale sont prêtes pour fleurir les parterres et espaces verts de nos paysages urbains

Nous sommes à la mi-mai, une période stratégique pour les 5 agents qui travaillent au centre de production végétale de Cergy-Pontoise. Dans les jours qui viennent, ils vont préparer les sauges, bégonias, géraniums et autres plantes annuelles destinées à fleurir les parterres et espaces verts des huit communes qui ont signé une convention d’approvisionnement avec l’agglomération. Ils vont ainsi conditionner, massif par massif, 15 000 plantes que leurs collègues, techniciens des espaces verts de Cergy, Courdimanche, Eragny, Neuville, Maurecourt, Osny, Puiseux-Pontoise et Vauréal vont venir chercher au fur et à mesure de leurs chantiers de plantation. Courant octobre ce sera le tour des variétés de plantes bisannuelles et son cortège de campanules, giroflées, pensées, œillets…

Produire "local"

La mutualisation intercommunale de la culture des plantes annuelles, bisannuelles, et depuis cette année des « vivaces », s’inscrit pleinement dans la politique de développement durable de l’agglomération. La production locale des fleurs et plantes d’ornementation de nos espaces verts urbains permet en effet de limiter les émissions de gaz à effet de serre en supprimant les transports longues distances entre les traditionnels fournisseurs - horticulteurs, pépiniéristes parfois situés à des dizaines de kilomètres de Cergy-Pontoise – et nos 13 communes, sans oublier la Communauté d’agglomération.
fertipot, cergy-pontoise

Pots biodégradables

« Par rapport aux fournisseurs traditionnels qui cultivent des plantes en plusieurs millions d’exemplaires, nous ne sommes qu’une toute petite unité de production, explique le responsable du Service Patrimoine Végétal de l’agglomération, mais en limitant fortement les coûts de transport, nous arrivons à proposer aux services des espaces verts des différentes communes de l’agglomération des plantes à des coûts comparablesPar ailleurs, nous cultivons nos plantes dans des pots biodégradables de taille plus importante que ceux du marché, ce qui nous permet de fournir des plantes plus fournies en racines et donc plus résistantes et plus couvrantes que celles cultivées en godets plastiques. »

Le Centre de production végétale en chiffres

Visite du Centre de production végétaleLe Centre de Production Végétale, situé à Puiseux-Pontoise, s’étend sur 6 hectares et comprend 2000 m² de cultures sous serres. Géré par le service de Gestion du Patrimoine Végétal de l’agglomération, il comprend 4 agents de production et une apprentie. Il diversifie actuellement les opérations de fleurissement communautaires par l’usage des plantes vivaces. Il fournit près de 25 000 plantes aux communes de l’Agglomération et produit chaque année, dans le cadre d’une culture biologique, 66 000 annuelles, 59 000 bisannuelles et 7 200 vivaces. Notons que plusieurs variétés de plantes vivaces, tout comme certains bulbes, sont reconditionnées chaque année et peuvent couvrir jusqu’à 30 % des besoins de l’année suivante pour le fleurissement estival. (Chiffres 2016)

Soyons clairs !
Annuelles, bisannuelles et vivaces...

bégonias, serre, centre de production végétale Cergy-Pontoise
Les plantes annuelles (géraniums, bégonias, dahlias, lupins, millepertuis, soucis...) sont des plantes dont le cycle de vie, de la germination jusqu'à la production de graines, ne dure qu'une année.
giroflées,
Les plantes bisannuelles (campanules, giroflées, monnaies-du-pape, pensées, pâquerettes...) ont un cycle de vie à cheval sur deux années. Semées en fin de printemps, ou en été, elles sont installées dans les parterres courant octobre et fleurissent principalement au printemps suivant avant de disparaître après avoir donné des graines.
plantes vivaces
Les plantes vivaces, contrairement aux plantes annuelles et bisannuelles, repoussent chaque année de la base et ont une durée de vie de plusieurs années. Certaines espèces s'avèrent peu durables (deux à trois ans au mieux) comme les juliennes des dames, les gaillardes ou les coréopsis, alors qu'une touffe de pivoine herbacée peut perdurer près d'un siècle sans coup férir.

à lire également
Une agglo sans pesticides !
Actualités
Développement durable
Cergy-Pontoise : le « zéro phyto » avant l’heure
Actualités
Développement durable
Aménagement de l’îlot du théâtre, suite et fin
Actualités
Aménagement
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact