Service public publié le 23 novembre 2017

5 choses à savoir sur le nouvel éclairage public

Fin 2017, 11 000 points lumineux auront été remplacés à Cergy-Pontoise.

Le chantier de rénovation de l’éclairage public a été lancé en février 2014, grâce à un contrat de partenariat entre la Communauté d’agglomération et le groupement Cylumine formé par les entreprises Vinci Énergies et Spie. Ce contrat, signé pour une période de 18 ans et pour un montant global d’investissement de 120 millions d’euros, prévoyait que l’essentiel des travaux soit réalisé dans les 5 premières années. Aujourd’hui, l’Agglomération est fière d’annoncer qu’à la fin de l’année, 11 000 points d’éclairage auront été remplacés, dans le respect du programme initial. Voilà 5 choses à savoir sur ce programme monumental de rénovation.

1) Reconstruire le paysage nocturne de l’agglomération

En place depuis la création de la ville nouvelle en 1969, le réseau d'éclairage public a rendu, pendant quarante ans, de bons et loyaux services. Cependant, avec le temps, les incidents se sont faits plus nombreux, jusqu'à ce que la vétusté des installations impose une rénovation massive du réseau. Après concertation des 13 communes, un Schéma Directeur d’Aménagement Lumière a été proposé dès 2013, pour doter Cergy-Pontoise d'un réseau d'éclairage plus sûr, plus performant et plus respectueux de l'environnement.

2) Privilégier le « juste éclairage »

Chaque voirie possède des caractéristiques propres qui demandent un éclairage adapté à son rôle dans la ville. Axes structurants, voies secondaires, cœurs de quartier : en un coup d’œil, le nouvel éclairage nous permet de mieux nous situer dans notre paysage nocturne. Tout est étudié dans les moindres détails pour obtenir le « juste éclairage », efficace et sécurisant : type de candélabre, nature d’éclairage, hauteur, espacement, gradation du flux lumineux...

Le parc des lavandières à Pontoise

Le parc des Lavandières à Pontoise dont l'éclairage a été récemment rénové © CACP/LD

3) Economiser l’énergie et diminuer la facture énergétique

Avec l’installation de 16 000 luminaires « Leds » et la mise en œuvre du juste éclairage, les économies d’énergie réalisées sur l’ensemble du réseau d’éclairage public devraient atteindre 35 % fin 2018 et presque 50 % à l’issue du contrat. La diminution escomptée de la facture énergétique pendant les 18 ans d’exploitation du réseau dans le cadre contrat est estimée à 10 millions d’euros.

4) Limiter la pollution lumineuse nocturne

La lutte contre la pollution lumineuse nocturne s’inscrit pleinement dans la politique de développement durable de l’Agglomération. Le programme de rénovation de l’éclairage public prévoit ainsi que l’intensité lumineuse baisse de près de 30 % sur les voies communautaires au moment de la nuit où elles sont les moins fréquentées (0h30 -5h30) et que 500 points lumineux ne se déclenchent qu’au passage effectif d’un piéton sur de nombreux cheminements.

5) Garantir un service public performant 24h/24

Dans le cadre du contrat signé avec l’agglomération, Cylumine s’est engagé à garantir sur 18 ans un service d’éclairage public performant. Pour ce faire, l’entreprise fait appel à la télésurveillance du réseau, la maintenance des équipements assistée par ordinateur et une astreinte technique 24h/24 avec intervention rapide. Cette gestion optimisée lui a permis de garantir à l’Agglomération un taux de panne du réseau inférieur à 2 % durant la phase de reconstruction initiale. Un taux qui baissera ultérieurement à 0,5 %.

Le patrimoine mis en valeur

Le programme de rénovation de l’éclairage public à Cergy-Pontoise prévoit la mise en lumière de 34 sites d'exception, qui participent à l'identité de l'agglomération. Fin 2014, ce sont l’église et la maison Bernardin de Saint‐Pierre à Éragny qui ont été habillées de lumière. En cette fin d’année, cinq autres sites remarquable se distingueront dans la nuit cergypontaine : les mairies de Jouy-le-Moutier, Maurecourt et Menucourt, l’église de Boisemont et la passerelle de l’Axe Majeur (dont les éclairages défectueux ont été remplacés). Bien d’autres sites seront en phase d’étude ou de travaux en 2018 dont le pont et le pavillon d’amour à Neuville, les églises Notre Dame de Vauréal et Saint-Martin de Courdimanche, le théâtre des Louvrais à Pontoise ou encore le château de Grouchy à Osny. 

à lire également
Eclairage public
Le point sur la rénovation du réseau
Actualités
Service public
Les services publics de votre quotidien
Actualités
Service public
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact