Culture, sport et loisirs publié le 1 août 2017

Balade de l’été # 5 : urbanismes à Menucourt

Menucourt
  • Les points forts : On découvre Menucourt et on la quitte par la forêt avec en prime une pause dans le remarquable parc du château. Découverte de différentes époques d’urbanisation : village, chalandonnettes, nouveau quartier écologique.
  • La durée : 2 heures
 
Pas question d’arriver à Menucourt en voiture, la visite se mérite alors nous proposons d’y arriver à pieds, depuis le village voisin de Boisemont. Le parking accessible depuis le rond-point place du Général de Gaulle est tout désigné pour y déposer son véhicule. C’est parti !
 
café
En traversant au niveau du café, on croise des collègues des services de la communauté d'agglomération qui interviennent sur les protections piéton du carrefour.

On remonte la rue vers le café-restaurant, on traverse prudemment la route départementale en attendant le feu rouge pour les voitures et nous voilà déjà rue de Menucourt. Elle devient rapidement une impasse puisque la circulation est réservée aux piétons et cyclistes, comme un panneau l’indique sans équivoque.

noisettes
2017 sera une année à noisettes!

Direction Menucourt donc dans l’agréable sous-bois. Attention à bien respecter les panneaux interdisant de s’engager hors de la route lorsque des effondrements de carrières sont signalés.

route abandonnée
La végétation envahit la route mais le marquage blanc est encore présent: voilà qui procure une étrange sensation.

On a marché tout droit et cela continue en entrant dans Menucourt par l’avenue Charles de Gaulle.

comestibles
Le mouvement des Incroyables Comestibles s'enracine partout, bravo!

Elle mène à la place de l’Eglise que l’on dépasse en descendant à droite rue du Maréchal Leclerc. On quitte assez rapidement l’ancien village pour un tissu pavillonnaire plus récent.

raisins
La nature semble ici particulièrement généreuse.

On cherche l’intersection avec la rue Victor Hugo, à gauche, que l’on emprunte. Au rond-point traverser tout droit puis sur la place prendre à gauche la rue du Vexin. On est au cœur du quartier des Chalandonnettes.

place
Allée du Vexin. Au coeur des Chalandonnettes.

roue levée
Le quartier est calme mais loin d'être désert, malgré l'heure matinale.

On reste sur cet axe et au rond-point on s'engage en face rue de la Grande Pièce.

auto
Pelouses, pavillons et voiture XXL: quelque chose du rêve américain. Les Plymouth Valiant ne courent plus les rues et celle-ci semble être la version de la voiture de "Duel", le premier film de Spielberg.

A la fourche Place de la Rangée on prend à droite, puis à droite pour rejoindre l’allée du Bois de la Taillette. Les rues sont tout en courbes et lorsque l’on sort de ce joli quartier pavillonnaire, on tourne à droite pour découvrir le quartier de la pièce d’Alçon.
 

nouveau quartier
Le bois omniprésent dans ce nouveau quartier.

« Visite libre » pour cette nouvelle étape de l’urbanisation de Menucourt. Les premiers arrivants profitent déjà de leurs extérieurs. Ne pas rater de jeter un coup d’œil sur les toitures végétalisées et s’approcher pour voir de près le très beau revêtement en tuiles de bois dont bénéficient plusieurs immeubles.
 

maisons
Quelques maisons ont déjà trouvé leurs habitants.

On repart par la rue du Bas-Rucourt. 
 
pommes
A nouveau dans le tissu pavillonnaire des années 1970.

Au bout c’est à gauche et au rond-point à droite rue Jules Givone. Un peu plus loin s’impose une pause dans le remarquable parc du château, inauguré en 2015.
 
parc
De loin on aurait dit un écureuil.

On reprend la route pour retrouver le tissu urbain du village d’origine.

village
De retour dans la partie village ancien.

croix de Lorraine
Une croix de Lorraine pour l'avenue du Général de Gaulle.


Nous voici revenu à l’église, on s’engage sur le trajet retour mais on quitte rapidement l’avenue Charles de Gaulle pour prendre à droite la rue Joliot Curie. Nous allons rentrer par les chemins des bois de l’Hautil.

fleur
On quitte le village par la prochaine rue à droite.

chat
Un certain idéal de matin tranquille en attendant le facteur.

Au bout de l’impasse un tout petit sentier part tout droit. Quand il en rejoint un plus grand on l’emprunte à droite et quelques mètres plus loin, à l’intersection, c’est à gauche.
Ensuite le chemin débouche au bord de la route de Meulan. Elle est passante et sans trottoirs à cet endroit, il est préférable de rester sur le chemin, qui va s’enfoncer à nouveau dans le sous-bois. Au bout de cinq minutes on retrouve l’avenue du Maréchal Leclerc à Boisemont, que l’on traverse toujours prudemment en attendant le feu. On rejoint la voiture par le chemin en face qui longe les tennis.
 


A bientôt pour une nouvelle balade d’été !
à lire également
Reconstruction
La nouvelle vie du château de Menucourt
Actualités
Aménagement
Des Chalandonnettes à l’écoquartier
Notre histoire
Menucourt
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact