Portrait publié le 26 septembre 2017

Clémentine ou les belles choses de la vie

Clémentine de la Roulotine dans son atelier.
Elle se fait appeler Clémentine de la Roulotine. Ou quand une créatrice prend comme patronyme le nom de son entreprise. La preuve qu’elle y croit, et depuis longtemps. Cela remonte peut-être à son enfance où elle voit sa mère coudre et se lancer elle-même dans quelques réalisations. De ses années d’études - BTS de tourisme et DUT d’action culturelle - elle retient aujourd’hui surtout le goût des rencontres et de la transmission, restées au cœur de sa démarche. Après un début de vie professionnelle dans les ressources humaines, elle fonde une famille qui s’installe au gré des mutations de son mari, en Provence puis en Bretagne. C’est là que murit, outre sa dextérité de couturière, son envie de création d’entreprise et son adhésion au modèle de l’économie sociale et solidaire, « parce qu’on ne peut pas uniquement rester dans notre système économique classique ».

Le Carrefour des projets

Arrivée à Cergy-Pontoise en 2012, elle veut démarrer sans attendre. « C’est dans le magazine 13 Comme Une que j’ai découvert le Carrefour des projets ». Ce dispositif local d’aide à la création d'entreprise de l'économie sociale et solidaire - développé, entre autres, par la Communauté d’agglomération - se révèle décisif. Assidue aux séances de coaching, Clémentine peaufine son idée, son « pitch » et son business plan. Elle intègre la coopérative d’entrepreneurs salariés Port Parallèle et, début 2015, lance La Roulotine.

"Les jolies choses de ma vie"

La Roulotine, ce sont des créations textiles artisanales - sacs, trousses, coussins… - de grande qualité et complètement personnalisées. « La mode de la Roulotine, c’est d’abord une rencontre et une histoire que les gens me racontent, pour un cadeau à un proche ou pour eux-mêmes. C’est un moment très privilégié, avec beaucoup d’émotion, qui m’accompagne pendant toute la création de l’objet ». La personne y retrouve comme un miroir d’elle-même ; « les jolies choses de ma vie » comme le résumait un de ses clients. « Lorsque le sac est achevé je rédige un petit texte à l’intention du destinataire de l’objet, dans lequel se retrouvent les mots à l’origine du cadeau ».

Se faire connaître

Restée très investie au sein des dispositifs de création d’entreprise, notamment le réseau d'entraide issu du Carrefour des projets, Clémentine fait partager son expérience et bénéficie elle-même d’un accompagnement au long cours. « Mon activité prend place dans un secteur très concurrentiel. Pour que la Roulotine dégage des recettes plus importantes, je dois me faire connaître en me positionnant comme créatrice et donc être présente aux marchés de créateurs".

Animer des ateliers

Clémentine se prépare également à développer une offre d’ateliers de couture. Elle a fait ses armes depuis quelques mois au fablab LABBOITE, qui a ouvert au printemps dans le Grand Centre, avec la tenue d’un atelier « en échange d'essais de découpe laser de tissus ! ». On la retrouve également à la Bibliothèque d’études et d’information (BEI) où elle anime un second atelier et a même dirigé un stage créativité de 4 jours dans le cadre des Tempos d’Eté. De quoi installer durablement la Roulotine. « Cela prend du temps de consolider une entreprise, mais je suis déterminée » !
 
 
Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.laroulotine.com
Plus d'infos sur le Carrefour des projets sur www.cergypontoise.fr

 
à lire également
Au carrefour des projets
Actualités
Économie
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact