Dans nos villes Vauréal publié le 23 octobre 2017

Gilles Minet : sur l’asphalte, le jardin

Gilles Minet

Ce 17 octobre, Vauréal s’est vue distinguée à l’édition 2017 du concours « Capitale Française de la biodiversité ». Gilles Minet sait qu’avec son jardin de l’école de la Siaule, il participe à cet effort. Pour preuve, les hôtels à insectes et le logis à hérisson qu’il a installés ici et là et même un bassin qu’il a en projet.

jardin

Et lorsqu’il s’agit de concrétiser un projet, l’homme est à son affaire. Deux ans plus tôt, il n’y avait ici qu’un parking. C’est le moment où Gilles Minet, agent du service municipal de la voirie depuis 30 ans, emménage dans le logement de service de l’école car sa femme y prend les fonctions de gardienne. Mais point de lopin et cela lui manque. Suite à sa demande, son employeur l’autorise à s’approprier un bout du parking et le voilà parti à délimiter des parcelles en rondins ou planches de bois, y amener 40 cm de terre et planter... « S’approprier » n’est en fait pas le mot puisque Gilles Minet fait partager sa passion. Il accueille sur ses carrés de terre les enfants de l’école et du centre de loisirs pour des initiations au jardinage, ou bien encore des associations. Tout le contraire d’un jardin égoïste. Gilles Minet, toujours disponible pour des visites guidées du lieu, avoue y passer beaucoup de temps. « Jamais sur le temps de travail mais oui, tous les soirs, facilement jusqu’à minuit l’été, un peu moins tard l’hiver ».

vigne

Aménageur dans l’âme, le jardinier de l’école de la Sioule a aujourd’hui créé plus de 50 mètres carrés de jardin, répartis en quatre parcelles, sans compter les 22 mètres d’un mur où les plantes grimpantes prospèrent au côté de fresques d’art urbain. Il projette d’étendre petit à petit la végétation. Il veut aussi renforcer le caractère pédagogique du lieu avec des petits panneaux d’information sur les plantations, réalisés en planchettes pyrogravées qui résisteront en extérieur. Lui qui compose nombre de décors rigolos avec des objets de récupération n’a pourtant pas encore pu mettre la main sur le nécessaire pyrograveur. Mais l’appel est maintenant lancé…

plantes grimpantes

Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact