Notre histoire Pontoise publié le 29 octobre 2018

1914-1918 : Quand Pontoise était en guerre

1914 1918 Pontoise
Recensement des chevaux derrière l'hôtel de ville de Pontoise - Août 1914

Le 28 juin 1914, les Pontoisiens profitent d’une belle journée d’été. Difficile d’imaginer que l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc François Ferdinand, héritier du trône de l’empire austro-hongrois, marque le début d’un conflit majeur qui bouleversera à jamais leur vie, l’histoire de la France et celle de toute l’Europe. Par le jeu des alliances entre grandes puissances, dès le mois d’août 1914, des millions de français – dont quelques centaines de Pontoisiens – partent au front pour faire face à l’Allemagne de Guillaume II. Le 1er août, le maire de Pontoise se fait le messager d’un télégramme officiel du ministre de la Guerre : « Le maire invite les réservistes et territoriaux à se tenir prêts à partir []. Le maire compte sur le patriotisme de ses concitoyens dans les graves circonstances que traverse le pays et il a la certitude que chacun fera son devoir ». Le 2 août, 31 affiches de mobilisation générale, ornées de deux drapeaux tricolores, sont placardées dans toute la ville. La guerre a commencé…

Pontoise 1914 1918

Arrêté du maire de Pontoise portant annonce de la mobilisation générale - 1er août 1914
© Archives municipales

Pontoise entre en guerre

Les Pontoisiens engagés dans le conflit n'ont guère laissé de mémoires. Mais une exposition organisée en 2014, à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, lève le voile sur le rôle joué par Pontoise entre 1914 et 1918. À la suite d'un appel à contributions lancé en avril 2013, plus de 65 participants ont répondu présents ! Ils ont apporté de précieux documents : témoignages, archives, photos, journaux, carnets de bord de soldats, livrets militaires, décorations… En faisant la lumière sur la réalité de la guerre, ces trésors constituent le cœur de l’exposition, 1914-1918 La guerre au quotidien à Pontoise et au front.

1914 1918 Pontoise

Ordre de mobilisation générale - 2 août 1914 © Archives municipales

À l’arrière de la guerre

À l’arrière du front, Pontoise est épargnée par les destructions. La ville vit néanmoins au rythme des couvre-feux, des réquisitions (chevaux, récoltes, logements) et des rationnements en nourriture, essence, charbon... La prise en charge des blessés (soin et rééducation) est l’une de ses principales activités. Pontoise devient aussi une terre d’accueil pour de nombreux réfugiés belges et français fuyant les zones de combat. « Les Pontoisiens sont sans cesse en attente des nouvelles du front et préparent des colis [] composés de tabac, chocolat [], photos des enfants ou de la famille, aiguilles [] ». Lorsque les nouvelles du front manquent, les habitants cherchent désespérément des informations dans le journal l’Écho pontoisien. Heureusement, mêmes les guerres les plus longues ont une fin. Le 11 novembre 1918, les cloches de Pontoise sonnent L’Armistice. Après quatre années d’horreur et d’attente, la guerre est enfin terminée.

Pontoise 1914 1918

Arrivée de réfugiés rue Carnot à Pontoise - 1914 © Fonds Duvivier

La victoire en chantant

« Je me souviens des convois interminables de camionnettes américaines traversant Pontoise en provenance de Rouen et de Dieppe. Les soldats jetaient des paquets de cigarettes et des biscuits [], sortes de petits beurres très épais et assez dur à croquer. Ces convois étaient toujours une attraction pour la population qui se massait sur leur passage pour acclamer les soldats et ramasser sur leur passage ce qui était jeté... », raconte avec émotion un Pontoisien. Dans les rues de Pontoise, on rit, on chante, on s’embrasse à nouveau.

Célébrations dans l'agglomération
À Éragny aussi on aime se souvenir...

À l’occasion du centenaire de l’Armistice, l’association Mémoires d’Eragny invite à un voyage dans le passé, avec l’exposition La Grande Guerre à travers nos archives, du 6 au 18 novembre. Des lettres, cartes postales, tenues de soldats, objets, carnets de guerre… pour découvrir la vie au front ou à l’arrière. 

Et au-delà
Université de Cergy-Pontoise

Expositions sur différents sites 

  • 1914-1918, La publicité entre en guerre !
  • 14-18 : Mémoires de guerre
  • Cicatrices de la Grande Guerre. Photos de Jean Richardot
  • Portraits de l’étranger. Figures de l’Autre dans la Grande Guerre
  • Georges Duhamel, un écrivain d’aujourd’hui
  • Panorama de l’enseignement de la Grande Guerre des années 1950 à nos jours
  • Figures féminines de la Grande Guerre
  • Les femmes pendant la Grande Guerre
événements liés
10 novembre 2018
Les animaux soldat pendant la Grande Guerre
Ciné
Ciné-débat
7 novembre 2018
Souvenirs de la Première guerre mondiale
Exposition
Rendez-vous
10 novembre 2018
Centenaire 14-18 : promenade avec un guide ânier en uniforme de poilu
Conférence
Rendez-vous
26 octobre 2018
L'âne en guerre et autres animaux soldats
Exposition
Rendez-vous
7 novembre 2018
Les coiffes de la Grande Guerre
Exposition
Rendez-vous
19 octobre 2018
Petites histoires de la Grande Guerre
Spectacle
Théâtre
11 novembre 2018
Souvenirs de la Première guerre mondiale : Visite guidée
Exposition
Rendez-vous
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact