Enseignement Sup publié le 10 mars 2017

Bikkit, quand des étudiants de Cergy-Pontoise révolutionnent le vélo

L'équipe d'étudiants de l'EBI, projet Bikkit
Douze étudiants de l'EBI ont inventé Bikkit, un radar anti-collision pour vélo !

Tout le monde connaît le radar de recul qui équipe les voitures récentes. Vous savez, ce bip qui sonne de plus en plus fort à mesure que le véhicule s’approche d’un obstacle ? Eh bien un groupe d’étudiants de l’Ecole de Biologie Industrielle (EBI) de Cergy-Pontoise, dirigé par Albane Fromantin et Pauline Gneux, ont imaginé la même chose, mais pour les vélos.

Poignées vibrantes

A la place des bips, ce sont les poignées du vélo qui se mettent à vibrer lorsqu’un véhicule s’approche par l’arrière. A droite ou à gauche selon le côté par lequel il arrive et plus ou moins fort selon la distance à laquelle il se trouve. Un dispositif de sécurité idéal pour les malentendants qui n’osent plus s’aventurer à deux-roues sur la voie publique. Mais intéressant aussi pour tous les cyclistes, dont, faut-il le rappeler, 150 décèdent chaque année sur les routes.

Simplissime

Comme toutes les bonnes idées, Bikkit - c’est le nom de l’appareil – possède une vertu cardinale : la simplicité. Il s’adapte à n’importe quel vélo et il est très facile à installer. Le boitier qui détecte les véhicules se fixe sous la selle, les manchons vibrants prennent  place sur les poignées, l’ensemble communique et le tour est joué !

Le dispositif Bikkit imaginé par des étudiants-ingénieurs de l'EBI à Cergy-Pontoise
Un boitier sous la selle, des poignées vibrantes et voilà, Bikkit est installé ! © EBI

Solution innovante

Bikkit a émergé en 2016, dans le cadre d’un module marketing-création d’entreprise, pour lequel les étudiants de 4è année de l'EBI doivent inventer, en groupe, des solutions innovantes à des problématiques quotidiennes. Comme onze autres équipes d’ingénieurs, le groupe d’Albane et Pauline est parti d’une feuille blanche pour parvenir à la maquette d’un prototype, non sans avoir, dans l’intervalle, analysé les besoins des bénéficiaires, établi un cahier des charges, trouvé des partenaires, réalisé la stratégie commerciale, le business plan et...arrêté les statuts d’une future entreprise : Securit’hear. Le tout en 5 mois, s'il vous plait !

Bikkit rafle tous les prix

A partir de là, tout s’est enchaîné. Le projet a d’abord remporté le concours d’innovation interne de l’école, qui se déroule chaque année au siège du MEDEF à Paris devant un prestigieux jury, composé de personnalités du monde industriel, de partenaires académiques et d'acteurs institutionnels. L’équipe d’Albane et Pauline, coachée par Laurence Taupin, professeur de marketing et référente entrepreneuriat de l’EBI, a ensuite raflé tous les prix d'innovation : challenge Zee Entrepreneur, challenge Vinci « conduite responsable et mobilité durable », concours Agir pour le handicap sensoriel…

Pré-incubation

Bikkit entre à présent en phase de test grandeur nature auprès d’usagers, et d’optimisation en partenariat avec une école d’ingénieur en génie mécanique. Le dispositif sera testé dans les prochaines semaines auprès d’associations cyclistes cergypontaines, où les amateurs de vélos pourront l'essayer. Selon Laurence Taupin, une ou deux années seront encore nécessaires à la maturation du produit. Sécurit’hear, la société fondée par les étudiants entrepreneurs est, quant à elle, en pré-incubation à la pépinière d’entreprise Neuvitec à Neuville. Le début d'une belle aventure de création d'entreprise ?

Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact