Solidarités publié le 28 mars 2019

Quand l’Agglo soutien l’insertion

Atelier d'insertion Véloservices
La Communauté d'agglomération soutient les chantiers d'insertion à hauteur de 211 000 € en 2019. Ici, l'atelier de réparation de vélo de Véloservices.

Les chantiers d’insertions sont des leviers de mobilisation et de motivation pour restaurer la confiance des publics les plus éloignés de l’emploi. Ils leur permettent de renouer avec le monde du travail, mais aussi d’acquérir des savoir-faire. Objectif premier : remobiliser ! La Communauté d’agglomération intervient ainsi sur l’ensemble du territoire, notamment sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville et auprès des jeunes de moins de 25 ans. L’Agglo s’engage à plusieurs titres : comme employeur et donneur d'ordre – essentiellement pour des prestations d’entretien – mais aussi comme partenaire, en soutenant plusieurs structures et associations d’insertion. L'insertion sociale et économique figure d'ailleurs parmi les douze enjeux prioritaires retenus par le contrat de ville 2015-2020 de Cergy-Pontoise, signé avec l'État. Les subventions intercommunales allouées au titre de ces actions s’élèvent à 211.000 euros pour 2019.

Un chantier d'entretien du parc du chateau de Menucourt par l'association Halage en 2017 © CACP

Se mettre au vert

La nature est un parfait terrain d’insertion. L’Agglo soutient donc plusieurs chantiers d’entretien dans les espaces naturels de Cergy-Pontoise comme le chantier "Liaisons douces et accessibilité", mis en œuvre par l’association Sauvegarde 95. Au programme : entretien et remise en état de voies douces et d’espaces naturels ou boisés (bois de Cergy, bois de chasse-marée à Eragny, bois des coteaux à Jouy-le-Moutier…). Mené par l’association Espérer 95, un chantier pré-qualifiant, mobilise l’énergie de huit salariés en insertion sur le Parc de Grouchy à Osny, la coulée verte et l’espace boisé de la rue du Hameau à Saint-Ouen-l’Aumône. L’entretien du parc du château de Menucourt relève, lui aussi, d’un chantier d’insertion piloté par l’association Halage. Pour ses salariés, l’enjeu est double : mettre en valeur le domaine, autant que leurs acquis.

Cuisine d'insertion dans les locaux de L'Ensemble © Franck Dejardin

Cuisine d'insertion dans les locaux de l'association Espérer 95 © Franck Dejardin

Le goût des autres

Autre terrain privilégié des chantiers d’insertion : la restauration collective. L’Agglo soutient l’association APUI les Villageoises de Cergy qui gère depuis 2017 un chantier d’insertion dans le domaine de la restauration collective. Il permet à des personnes sans emploi d’acquérir des savoir-faire – hygiène, préparation des repas, service et distribution en self-service… mais aussi les savoir-être des salariés en insertion : ponctualité, assiduité, estime de soi… Autant d’acquis indispensables pour retrouver le chemin de l’emploi.

Atelier de réparation informatique par Incite © Incite - Aurélie Manoury

Le vélo ou le multimédia

Mais l’insertion peut concerner des domaines plus inattendus. Véloservices, un chantier d’insertion de La Sauvegarde 95, propose, comme son nom l’indique, diverses prestations autour du cyclo. En 2018, son équipe - une trentaine de salariés – a réparé plus de 4000 vélos, en a remis en état et revendu 330 et loué pour l’équivalent de plus de 6000 journées. De son côté, Incite, également soutenue par l’Agglo, donne de nouvelles perspectives aux jeunes en difficulté en misant sur les nouvelles technologies. Avec une réussite certaine : l’an dernier, ses 25 salariés sont tous sortis du dispositif avec un emploi ou une formation !

Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
En soumettant ce formulaire j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour permettre de répondre à ma demande ou de m'informer
Contact

En soumettant ce formulaire j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour permettre de répondre à ma demande ou de m'informer