Solidarités publié le 15 juillet 2015
Handicap

Relever le défi de l’accessibilité

Visite associations CIAPH piscine de l'Hautil
A l'image de la piscine de l’Hautil à Vauréal, plusieurs sites appartenant à la Communauté d'agglomération sont accessibles dans leur totalité aux personnes en situation de handicap. Parmi ceux-ci, le stade des Maradas, le Théâtre 95, la Maison de la Justice et du Droit à Cergy ou l’Office du Tourisme à Pontoise.

La loi Handicap du 11 février 2005 prévoyait une mise en accessibilité généralisée des lieux publics à l'échéance du 1er janvier 2015. Or, compte tenu de l’ampleur de la tâche et des coûts engendrés par les travaux de mise aux normes, de nombreuses collectivités n’ont pas atteint cet objectif. Le gouvernement a donc décidé, en début d’année, de mettre en place des "agendas d'accessibilité programmée", afin de garantir l'achèvement de la mise en accessibilité dans un délai de trois, six ou neuf ans selon la nature des équipements.

Un regard d’expert
Pour coordonner les interventions des différents acteurs concernés, Cergy-Pontoise s'est dotée d’une instance dédiée : la commission intercommunale d'accessibilité pour les personnes handicapées (CIAPH). Forte d’une trentaine de membres représentant l'agglomération, les communes et les associations, elle est chargée de dresser un état des lieux, de se prononcer sur les projets de mise en accessibilité et de faire toutes propositions utiles aux décideurs. Un rôle important, car dans ce domaine, la réglementation fixe des objectifs précis. Au sein de cette instance, les associations occupent une place essentielle : "nous apportons notre expertise et notre savoir-faire en matière d’accessibilité, grâce à notre parfaite connaissance dans le domaine du handicap moteur", explique Pierre Firmin, membre de l’Association des paralysés de France. A l’occasion de sa dernière réunion, le 16 juin, la CIAPH a fait le point sur les chantiers en cours et sur les futurs projets d’aménagement.
 
Visite associations CIAPH piscine de l'Hautil

Les membres de la CIAPH en visite à la picine de l'Hautil le 25 juin dernier


Rendre la ville plus facile
L’agglomération a déjà engagé de nombreux travaux. Réfection de trottoirs, abaissement des bordures devant les passages piétons, mise en place de bandes podotactiles, installation de mobilier urbain adapté… En 2014, ces aménagements ont représenté un coût de 500.000 euros. Il atteindra près de 600.000 euros cette année, pour la réalisation d’une quinzaine de chantiers. A terme, les 154 carrefours à feux de l’Agglomération seront également équipés de modules sonores télécommandés, indiquant le nom de la rue. Par ailleurs, de nombreux sites sont désormais totalement accessibles. C’est le cas le stade des Maradas, du Théâtre 95, de la Maison de la Justice et du Droit à Cergy, de l’Office du Tourisme à Pontoise et de la piscine de l’Hautil à Vauréal. Celle-ci a d’ailleurs fait l’objet d’une visite par les membres de la commission. "Cela nous a permis de mieux préparer le prochain chantier d’accessibilité qui portera sur la piscine de l’Axe majeur", ajoute Pierre Firmin. Au-delà de ces équipements, d’autres chantiers sont prévus tels que la mise aux normes des lignes de bus par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) ou encore la poursuite des actions en faveur de l’adaptation du logement au handicap dans le cadre du Programme local de l’habitat.

Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
En soumettant ce formulaire j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour permettre de répondre à ma demande ou de m'informer
Contact

En soumettant ce formulaire j'accepte que les informations saisies soient utilisées pour permettre de répondre à ma demande ou de m'informer