Solidarités publié le 10 juillet 2015
Voix de femmes

Stop aux mariages forcés

campagne-contre-mariage-force
Sarah Jama, directrice de l’association, ne transige pas : "Le mariage forcé, c’est une violence faite aux jeunes filles et aux femmes, pas une pratique culturelle". Chaque année, 250 cas sont recensés en France, dont la moitié concerne des jeunes femmes de moins de 21 ans. Pour lutter contre ce phénomène, l’association lance cet été - avec le soutien du secrétariat d’Etat chargée des Droits des Femmes - une importante campagne de sensibilisation.
 
Ecouter les victimes
Créée à l’initiative d’une victime, l’association Voix de Femmes a vu le jour à Cergy, en 1998. Depuis cette date, l’agglomération subventionne régulièrement ses activités. Et dans ce domaine, les interventions sont nombreuses. Voix de Femmes, c’est d’abord une écoute attentive et bienveillante. "Dans un premier temps, nous aidons les femmes à dépasser le sentiment de culpabilité lié au conflit intérieur qu’elles éprouvent souvent vis-à-vis de leur famille, avant d’établir, avec elles, une stratégie de résistance", précise Sarah. Ensuite, c’est un travail sur mesure qui prend forme : recherche d’une solution d’hébergement, aide aux démarches… L’association propose également des formations pour les professionnels (travailleurs sociaux, personnel de l’éducation nationale, force de l’ordre, justice…) consacrées aux repérages et la prise en charge des femmes confrontées à un mariage forcé. Enfin, elle intervient dans les établissements scolaires ou les centres socio-culturels et réalise des actions de sensibilisation en faveur des élèves, des jeunes et des familles.
 
Mobilisation sur tous les fronts
L’association n’oublie pas ses racines cergyssoises. Durant les vacances, elle est présente à l’occasion des  "Terrasses d’été". Dans chacune des maisons de quartier, elle propose un atelier de création d’affiches sur un thème particulier : le libre choix amoureux. Recherche de slogan, casting, prise de vue… les participants vont faire utilement travailler leurs méninges ! En effet, plusieurs affiches seront sélectionnées pour être utilisées par l’association lors de la seconde phase de sa campagne de sensibilisation. Celle-ci mettra l’accent sur le risque de non retour d’une élève à la rentrée scolaire, victime d’un mariage forcé durant les vacances. Voix de femmes participera également à une conférence à l’université de Cergy, le 9 octobre prochain.

Pour tout renseignement, rendez-vous sur le site internet de l’association Voix de Femmes

Numéro SOS mariage forcé : 01 30 31 05 05


 
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact