Portrait publié le 30 décembre 2016

Amélie Adeline, attraction universitaire

Amélie Adeline
Amélie Adeline prépare une thèse de doctorat en économétrie de la santé au sein du laboratoire THEMA de l'Université de Cergy-Pontoise.
Amélie Adeline est une jeune chercheuse de 24 ans, aujourd’hui à mi-parcours de sa thèse de doctorat en économie de la santé. Six ans plus tôt, bac ES en poche après une scolarité au lycée Edmond Rostand de Saint-Ouen l’Aumône, elle entre en première année de fac. Signe particulier : elle fait partie de la première génération d'étudiants à bénéficier de la Bourse Tremplin de la Fondation-Université de Cergy-Pontoise. Ce dispositif d’aide, mis en place en partenariat avec la Communauté d’agglomération, s’adresse à 10 étudiants sélectionnés en fonction de critères sociaux et de réussite scolaire. L’objectif ? Renforcer l’attractivité de l’Université auprès des lycéens de Cergy-Pontoise. La bourse accompagne l'étudiant pendant cinq ans, de la licence 1 au master 2. A condition que la réussite soit chaque semestre au rendez-vous…

« J’ai fini par adorer l’économie »

Amélie Adeline s'engage à fond dans ses études, menant de front un diplôme universitaire d’anglais des affaires et la licence d’économie-finance. Et tout marche très bien. Pourtant, l’étudiante doute. « J’ai longtemps été très indécise et encore après le bac, je pensais que les longues études ne me correspondaient pas ». Mais sa réussite et les encouragements de ses professeurs changent la donne. « J’ai fini par adorer l’économie en cours de licence ». Amélie entre alors en deuxième cycle universitaire, qu’elle termine avec l'obtention d'un master 2 d’analyse économique, une formation d’excellence « cosignée » par l’Université de Cergy-Pontoise et l’ESSEC. Une thèse de doctorat en économétrie de la santé, commencée en 2015, sera l’étape suivante. Elle intègre donc, toujours à Cergy-Pontoise, le laboratoire THEMA (THéorie Economique, Modélisation et Applications).

Politique de redistribution

Amélie Adeline consacre ses recherches au lien entre revenus et santé. Elle étudie, grâce à d’importantes données couvrant toute l’Europe, une population de 100 000 personnes. Elle a dans un premier temps établi la relation statistique entre d’une part la position d’un individu dans la hiérarchie sociale et des salaires et d’autre part sa santé, telle qu’il la perçoit. A présent, elle s’attache à en comprendre les causes. Avec conviction. « Je veux prouver que le niveau de revenu impacte la santé, et pourquoi pas contribuer à la justification des politiques publiques de redistribution ».

Rayonnement

Amélie envisage de soutenir sa thèse en 2018. « C’est une course contre la montre, il faut rester dans les temps ! » Et ensuite ? Elle se verrait bien suivre un cursus « post doctorat » à l’étranger « pour découvrir d’autres laboratoires ». L’Université de Cergy-Pontoise, qui aura su s’attacher longtemps la talentueuse économiste, pourra alors s’exporter un peu avec elle, pour son plus grand rayonnement.
 
 
Pour en savoir plus
La Fondation-Université de Cergy-Pontoise / Le laboratoire THEMA / Le site d'Amélie Ameline
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact