Portrait publié le 18 septembre 2018

Audric le Goff, monsieur escape game

Audric le Goff

Audric le Goff est un pâtissier de formation, ancien élève du lycée des métiers Auguste Escoffier à Eragny. A l’issue de sa formation d’apprenti, il fait ses premières armes dans l’organisation de réception. Et pendant 10 ans, en Ile-de-France, il va exercer dans ce secteur. Mais un beau jour de 2017, changement de cap : « J’avais fait le tour de ce métier, j’ai décidé de changer d’air ».

Parti de sa passion

Son nouveau job va découler d’une passion qu’il partage avec sa femme, l’« escape game ». Le couple pratique en effet depuis près de cinq ans, en tant que joueurs, ces salles dédiées au jeu d’évasion grandeur nature. Arrivées en France au début des années 2010, les salles d’escape game ont pour principe de mobiliser l’astuce d’une petite équipe – 3 à 5 joueurs le plus souvent – pour résoudre des énigmes successives et terminer le jeu en un temps limité, une heure en général. « Nous avons découvert la chose à Fréjus, une évasion dans une ambiance de pirates et on a adoré. Nous en avons fait depuis beaucoup d’autres, jusqu’à imaginer construire notre propre salle ».

Le choix d'Osny

La décision prise, Audric se lance à 100% dans la création de son entreprise. Il suit une formation auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie alors que se femme, Marie, qui participe au projet, conserve un emploi salarié. A l’issue de son étude de marché, le couple décide d’implanter Bibliogame à Osny, car Cergy-Pontoise est encore vierge de concurrence et permet de bénéficier de la proximité d’un important bassin de clientèle.

audric le goff

Audric le Goff devant l’imposante bibliothèque de Bibliogame

Pharaonique

Quel sera le scénario du premier jeu d’Audric ? Une histoire d’explorateur «  La malédiction du Pharaon a été ficelée en deux jours pour ce qui est de l’histoire de base » confie notre Indiana Jones en herbe. Résumé. Une équipe d’explorateurs a péri dans une tombe égyptienne. L’équipe de joueurs prend sa suite... et la malédiction du pharaon est en passe de se répéter. « Oui je suis cinéphile » ajoute Audric, avouant ses influences « Mais si mettre l’histoire sur le papier est très simple, la difficulté est de passer au concret ». Car il faut créer l’ambiance dans l’aménagement de la salle et mettre en place des effets spéciaux. Audric a créé lui-même son site web. Le bail de son local est signé en janvier 2018. Des travaux réalisés en deux mois et demi, avec l’aide de toute la famille notamment pour l’électronique, permettent l'ouverture en mars.

Un deuxième jeu

Depuis, Bibliogame – en référence à l’imposante bibliothèque de l’entrée - connait un franc succès. « Pendant les vacances d’été, le jeu était plein tout le temps : nous avons même dû repousser à l’automne l’ouverture du deuxième jeu ». Car Bibliogame va maintenant s’enrichir de La cabane du Chasseur, une histoire à frissonner dont on devine qui en est le gibier. Et comme notre créateur de jeux est plein de projets, il réfléchit à une déclinaison de Bibliogame adaptée aux besoins d’entreprises. 

Bibliogame
45 route de Paris à Dieppe à Osny
Plus dinfos : www.bibliogame.fr / 01 34 43 17 36
La Malédiction du pharaon est ouverte aux équipes de 2 à 5 joueurs
Temps record à ce jour : 37 minutes 22 secondes !

Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact