Portrait publié le 21 septembre 2016

DJ Stresh, au top

DJStesh
DJ Stresh, classé meilleur DJ de France 2016.
Au moment où nous le rencontrons, DJ Stresh s’apprête à donner son cours quotidien de Djing. « C’est important d’être dans la transmission ». Pour lui, la culture Hip-Hop - rap, danse, djing, graffiti - est maintenant suffisamment solide pour que chaque génération n’ait pas à repartir de zéro. Idée qu’il résume d’une formule : «  les jeunes ne vont pas sortir un carton et danser dehors comme dans les années 80 ».

S’il poursuit ainsi ses interventions au sein de l’association cergyssoise La Ruche, DJ Stresh doit aussi gérer le challenge de 2016 dans lequel il s’est engagé : le Red Bull Thre3style. Il s’agit d’une compétition musicale mondiale de référence pour le titre de meilleur DJ. La finale nationale française a eu lieu en mai et, parmi les six DJs tricolores qui avaient été retenus, c'est Stresh qui a remporté le titre. Il a rendez-vous en décembre pour la finale mondiale au Chili, où 24 pays s’affronteront. « Ce sont des légendes qui composent le jury. Je suis déjà content d’avoir gagné en France… mais je vais tout faire pour occuper une place sur le podium ».

20 ans de Hip-Hop
Cette manière de se donner toutes les chances en restant modeste semble être la marque du musicien. A 32 ans, il compte déjà près de 20 ans d’histoire commune avec le Hip-Hop. Il est venu au DJing par le grand frère d’un ami, au Forum de Vauréal. « Je me suis toujours donné les moyens de progresser mais je n’ai jamais réfléchi à un plan de carrière. Je suis passionné et c'est ça qui m’a amené à la musique professionnelle, pas l’inverse ». Car du chemin, il en a accompli depuis son premier job, Bac pro en poche, dans un magasin de disques des Halles à Paris.

C’est là qu’il va entrer dans le milieu du rap, faire des rencontres, notamment celle d’un autre Cergyssois célèbre, Youssoupha, qui lui propose en 2006 de l’accompagner sur scène. Concerts, radio, production de disque : pendant quatre ans, DJ Stresh enchaîne, avant de se concentrer sur ses propres projets. Aujourd’hui, il compose beaucoup. Membre du collectif Hello Panam, il tient aussi à garder le rythme des soirées de DJing « là où on existe à part entière, en tant qu’artiste ». 

S’il est ouvert aux opportunités, DJ Stresh sait prendre son temps. « Avec tous ces autres Français au top du DJing dans la décennie 2000, c’est seulement cette année que je me suis senti prêt à une compétition comme le Red Bull Thre3style. Et encore, je m’y suis inscrit une semaine avant la clôture ! ». A présent, direction le Chili !

Retouvez DJ Stresh sur Facebook. Ecoutez son travail sur Soundcloud. Visualisez sa vidéo du Red Bull Thre3style France ici
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact