Dans nos villes Courdimanche publié le 23 février 2017

Un village écologique pour le site de Mirapolis

Projet sur le site de Mirapolis à Cergy-Pontoise
Une oasis de loisirs éco-nature à l'entrée de Cergy-Pontoise.
Article paru dans le numéro 52 de Courdimanche Infos, le magazine municipal de la ville de Courdimanche

Cela fait plus de 25 ans que le Parc de Mirapolis a fermé ses portes. Lors de son inauguration en 1987, le premier grand parc d’attraction français, dominé par la statue géante du célèbre Gargantua, a marqué bon nombre de Cergypontains. Sur cet espace très convoité de plus de 50 hectares, propriété d’Immovauban depuis sa fermeture en 1992, la nature a aujourd’hui repris ses droits. Plus de 60 000 arbres ont été plantés à la création du Parc de loisirs et des milliers d’espèces remarquables sont à conserver.
 
Depuis des années, la Ville de Courdimanche n’a cessé d’être interpellée par des opérateurs pour des projets de constructions disproportionnées et irrespectueux de l’équilibre de la commune. Jusqu’alors aucun aménagement n’avait réussi à convaincre. Les projets présentés prévoyaient la construction de logements visant à urbaniser ce secteur et conduisant à créer un nouveau quartier à Courdimanche. Celui présenté aujourd’hui porte une attention toute particulière à la protection du patrimoine naturel et environnemental courdimanchois et s’intègre parfaitement à la ville.

le projet pour l'ancien site de Mirapolis à Cergy-Pontoise © DR / DGLA architecture urbanisme design

Une démarche remarquable autour du développement durable

En juillet 2016, les propriétaires du site ont présenté un projet qui respecte l’équilibre de Courdimanche, une ville à la campagne, une ville durable. Il initie une démarche de tourisme durable et une nouvelle génération d’aménagement touristique, en harmonie avec la nature, les loisirs, la détente.
 
Il vise aussi un équilibre et une valorisation des richesses de la ville. « C’est aussi une opportunité financière pour Courdimanche puisque ce sont 450 000 euros de recettes fiscales qui viendront compléter notre budget annuel communal. C’est une rentrée qui permettra de maintenir une gestion équilibrée de notre ville » précise Elvira Jaouën, maire de Courdimanche.

Projet sur le site de Mirapolis à Cergy-Pontoise
© DR / DGLA architecture urbanisme design
Newsletter
Recevez nos dernières actus
directement sur votre
boite mail
Contact